Premier bilan de la Nuit Debout

nuit debout 2Aujourd’hui, les médias et les partis politiques concentrent leur attention principalement sur les déboires de Nuit Debout (vandalisme, violence, etc.). Comme ce discours sur la discipline et la sécurité est si récurrent, si prévisible et si contre-productif (à moins que leur but soit justement de décrédibiliser une initiative populaire plutôt que de l’aider à éviter ces déconvenues), cherchons plutôt à comprendre le fonctionnement de Nuit Debout et ses premiers faits d’armes. Lire la suite

Les youtubeurs de la démocratie

#onvautmieuxqueçaYoutube est devenu aujourd’hui une plateforme d’apprentissage, la frontière entre la pédagogie et le divertissement n’étant pas clairement établi. Certains Youtubeurs cherchent ainsi à sensibiliser leur public à la citoyenneté tout en gardant un aspect ludique et sympathique. Parce qu’ils touchent aujourd’hui des centaines de milliers de personnes et parce que certaines vidéos sont géniales et présentes un réel intérêt pédagogique, voici une petite sélection et présentation des Youtubeurs de la démocratie. Lire la suite

Les jeunes et les rites de passage

– extrait de la thèse de doctorat du Dr. Joseph Balland –

Que reste-t-il des rites de passage dans nos sociétés modernes ? Qu’est-ce qui à notre époque aurait une valeur symbolique de changement de statut, de promotion vers une nouvelle étape de la vie, permettrait d’acquérir de nouvelles compétences sociales, le tout sous contrôle d’une autorité naturelle et imposée à tous les individus d’une classe d’âge? La question mérite d’être posée.
Lire la suite!

Les rites de passage dans les sociétés traditionelles

– extrait de la thèse de doctorat du Dr. Joseph Balland –

Il n’est pas inutile de se demander dans quelles circonstances historico-sociales est apparu ce personnage aujourd’hui omniprésent dont la naissance est à la fois ancienne et récente : l’adolescent. Le monde antique, à l’apogée de la civilisation gréco-romaine, a connu des figures de l’adolescence qui sont proches des nôtres. Ce n’est pas un hasard si le culte de l’éphèbe a coïncidé avec le siècle d’or de la Grèce. C’était une société en pleine mutation qui inventait la démocratie et l’individualisme en fondant sur sa jeunesse les plus grands espoirs de progrès.

Lire la suite!

6 idées reçues sur les jeunes et la politique

need job

Chaque scrutin est l’occasion d’évoquer leur abstention, particulièrement élevée. Et puis… pas grand-chose. L’association nationale des conseils d’enfants et de jeunes (Anacej), qui regroupe des communes dotées d’un conseil municipal des jeunes, a commandé une double enquête sur le vote des nouvelles générations, à l’issue des élections municipales de mars et après les élections européennes de mai. Un millier de jeunes entre 18 et 25 ans, et autant de 15-17 ans, ont répondu à un long questionnaire. Les résultats, dont l’Anacej a donné la primeur au Monde Campus, vont à l’encontre d’un bon nombre d’idées reçues, comme l’explique le politologue Michael Bruter, professeur à la London School of Economics, qui a dirigé l’étude. Lire la suite

Stratégie de recherche d’emploi et d’insertion professionelle

need job

En octobre 2007, il a été confié au Haut Commissaire aux Solidarités Actives contre la Pauvreté, la responsabilité de l’organisation d’un Grenelle de l’Insertion. Un concept à la mode qui est l’occasion d’une négociation collective pour refonder une politique d’insertion plus réactive et efficace. Depuis une vingtaine d’années, le marché du travail et les formes d’emploi se sont transformés et la France collectionne les mesures en inadéquation avec ces évolutions. L’un des objectifs du Grenelle pour améliorer le domaine de l’insertion socioprofessionnelle est de «repenser les politiques d’accompagnement des personnes en difficultés »1, l’accompagnement étant un élément décisif dans un parcours d’insertion.
Lire la suite

Les journées de formation civique en Lorraine

Les journées de formation civiqueLes journées de formation civique en Lorraine, que le Laboratoire de la Gouvernance a organisé pour les volontaires en Service Civique, ont été realisées le 24 avril à Nancy et le 25 avril à Saint Dié des Vosges.

Le Laboratoire de la Gouvernance s’est engagé à organiser ces journées de formation civique dans le cadre de sa promotion d’une démocratie participative et d’une vie citoyenne plus active. Lire la suite

L’éducation démocratique (et gratuite)

ecole_pour_tousComment pouvons-nous accéder à une éducation sur mesure pour nos envies, exigences, et surtout pour nos « poches » ? Comment trouver la motivation à apprendre et à se former, et surtout comment prendre connaissance des possibilités qui nous sont offertes ? Cet article se propose de présenter et de synthétiser un bon nombre de possibilités d’apprentissage non-formelle et informelle aujourd’hui disponibles, dans le monde réel comme sur internet.

Lire la suite

L’importance du jeu

biglieSans incommoder la théorie des jeux, Nash et tous les mathématiciens et économistes du XXème siècle, ni l’abstraction et la métaphysique du dernier ouvrage d’Hermann Hesse[1], nous voulons ici motiver le choix d’un jeu pour exemplifier le rôle des citoyens au sein de la politique.

Lire la suite

Comment influencer un processus décisionnel

manipul2L’envie d’écrire cet article pour vous faire partager certaines techniques d’influence m’est venue durant la lecture du livre « Petit Traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens », un ouvrage fort intéressant de psychologie sociale. Il s’agit de mécanismes simples à comprendre, applicables au quotidien, qu’il est bon de connaitre, soit pour les utiliser (à bon escient), soit pour s’en protéger.
Lire la suite

Photos, premières conclusions et projets politiques du Jeu de stratégie Governic

DSCN3194 Suite à ce premier cycle de jeu-débat, nous avons déjà plus d’une centaine de projets politiques débattus, plein de retours intéréssants et des photos à vous présenter! Lire la suite

Un jeu pour être élu

photo articleArticle paru dans L’est républicain sur le Laboratoire de la Gouvernance, le lundi 10 mars 2014, rubrique Nancy.
Ils se sont retrouvés à la Taverne de l’Irlandais, place Thiers, pour s’efforcer de devenir deputé, Président de région, Maire, Conseiller général… Ah, comme ce serait bien si c’était si facile et réglé en quelques heures! Mais ce n’est qu’un jeu, inventée par l’association présidée par Guillaume Nicaise, dite « Le Laboratoire de la Gouvernance » (site www.lagouvernance.fr). « Nosu sommes des Étudiants ou des jeunes gens fraîchement entrés dans la vie active, il y a parmi nous des juristes, des médecins, des médecins, des anthropologues. Notre but est de créer une société plus participative et plus inclusive et inciter notre génération à entrer en politique, à prendre des responsabilités ». Ca ressemble un peu à un jeu de rôle. Au départ, chaque joueur est par exemple pauvre, aisé ou nanti et doit inventer un programme politique cohérent, pas nécessairement en adéquation avec sa situation de fortune. Ce programme, il doit le défendre devant les autres joueurs, ce qui lui vaudra des points s’il est bon, qu’il convertira en côte de réputation, à son tout lui permettant d’acquérir des ressources (médias par exemple), de la notoriété e in fine, si on a pris la précaution de savoir nouer des alliances avec certains des adversaires d’être élu, de prendre des responsabilités politiques, ce qui est le but du jeu. Détail important: « Nous sommes apolitique, sans étiquette, et non confessionel ». Alors comment résumé ce jeu, qui a été mis au point en Belgique à Louvain, pour inciter les Africains à entrer eux aussi en politique? « C’est une initiative citoyenne à l’intention des 18-35 ans. » Pour les vieux croutons de 36 ans et plus, il est peut-être déjà trop tard. Guillaume Mazeaud.article est republicain